Monuments de Salamanque I

Plaza Mayor

La Plaza Mayor de Salamanque est une des plus belles et harmonieuse d'Espagne. De style baroque, elle a été dessinée et conçue par Alberto Churriguerra entre 1729 et 1755. Elle abrite la mairie et est ornée de statues. Le lieu est idéal pour prendre un café et pour se relâcher tout en regardant passer les gens. La façade du conseil municipal domine toute l'œuvre, et l'arc du Taureau nous conduit au marché couvert situé juste à côté. Il est facile de s'imaginer l'ambiance qu'il y avait des siècles auparavant, quand des courses de taureaux étaient réalisées dans l'enceinte de la place. Les médaillons entre les piliers et les arcs font référence aux personnalités liées de près à l'histoire de la ville (les rois, Unamuno, Fray Luis de Leon ...). Le jeu de lumières et d'ombres est surélevé par l'effet doré de la pierre de Villamayor, qui contraste avec le gris des colonnes en granit. Une fois les arcs franchis, vous trouverez divers magasins, cafés et restaurants.

La Cathédrale récente

Il y a deux Cathédrales à Salamanque : l'ancienne et la nouvelle. Au début du XVe siècle, il a été décidé par ordre du Roi Catholique Ferdinand que Salamanque aurait une Cathédrale plus grande et resplendissante que la romane déjà existante. Cette nouvelle Cathédrale, commencée en 1513 et achevée en 1733, a été dessinée par les architectes Antoine de Egas et Alonso Rodriges, et a été construite à côté de l'ancienne. Mais elle a mis tellement de temps à être terminée que d'autres styles architectoniques se sont ajoutés aux plans gothiques originaux, tels que des éléments renaissance et baroque. La Cathédrale est remarquable par sa façade ornée de décorations somptueuses de style plateresque. Le travail sur le design gothique a commencé en 1513 sous la supervision de Juan Gil de Hontañón, le fils de Juan a continué cette œuvre, introduisant des touches renaissances, comme l'ajout de médaillons par exemple. Vers la fin du siècle de XVIe, Juan de Ribero a pris les rênes du projet, en considérant un plan ambitieux avec deux tours qui n'ont, en fait, jamais été réalisées. Plus tard, en 1755, l'édifice a subit de sérieux dommages suite au tremblement de terre de Lisbonne et on a dû renforcer la structure de la tour. La façade principale, en face de la rue le Cardenal Plá et Deniel, est un exemple du style gothique. Elle contient un amalgame exubérant de décoration. Près de la porte de la face nord, vous pourrez essayer de trouver la sculpture d'un astronaute, une farce d’un nouvel architecte qui devait rénover les ornements. A l'intérieur, la chapelle principale, le chœur et le mur sont des œuvres de Churriguera. On peut aussi admirer la Chapelle de Oro ainsi que le Retablo del Cristo des Batallas qui contient la sculpture romane qui a accompagné le Cid dans son exil.

L’ancienne Cathédrale

La construction de la « vieille Cathédrale » a démarrée en 1140 et a mis plus d'un siècle, à cause de la présence d'éléments romans mélangés à des éléments gothiques. Au départ, il y avait une nef centrale avec ses absides correspondantes, mais quand la nouvelle Cathédrale a été construite, le côté gauche a été démoli. Avec sa coupole byzantine caractéristique, la construction de la Torre del Gallo est l'un des signes de l’identité de la ville. Le plus grand autel de la chapelle centrale est composé de 53 panneaux peints par Nicolas de Florencia, au XVe siècle, qui racontent la vie de Jésus et de Marie ainsi que le jugement dernier avec Jésus dirigeant les âmes condamnées aux portes de l'enfer. Le lieu central de cette galerie de couleur est occupé par la sainte patronne de la ville, la Vierge de la Vega. L'accès des visiteurs à la vieille Cathédrale est réalisé à travers la nouvelle Cathédrale


[ pag. 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 ]

anne academique Espagne Inscrivez cours espagnol prix calculé cours