Histoire de Salamanque

Salamanque a été peuplée par des tribus celtibères au IVe siècle avant Jésus-Christ. Plus tard, sa situation stratégique a fait l'objet de conquête de la part d'Anibal et des Carthaginois.

Elle fut envahie, par la suite, par les Romains et annexée à la province de Lusitania. C'était une époque de grand développement parce que la ville était à un croisement important sur la Ruta de Plata (un chemin qui va du nord au sud ouest de la péninsule). Les historiens grecs l'ont nommé Hemántica puis Salamantica, pour arriver au XIIIe siècle à son nom actuel.

Sa christianisation a eu lieu autour de l'année 600 par les Visigots, et les Maures qui ont conquis la ville 120 ans après. Le Roi Alphonse VI a apparemment reconquis ces terres en 1096 et a demandé à son gendre, Raimundo de Burgoña, de la repeupler. Ce repeuplement a principalement été réalisé par des Castillans, des Portugais, des Galiciens, des Juifs, des Français et des Mozarabes.

Une date importante dans l'histoire de Salamanque a été 1218. C’est lorsque le roi Alphonse IX a fondé les Études Générales, précurseur de l'Université de Salamanque. Son développement a crû grâce à l'intérêt de San Fernando et d'Alphonse X un "savant", qui a donné le nom d'Université aux Études Générales antérieure.

Le pape Alejandro IV a déclaré en 1254 que l'Université de Salamanque était "l'une de quatre lumières qui illuminent le monde" (avec les Universités d'Oxford, de Paris et de Bologne). La visite de Christophe Colón à Salamanque et la protection de la part des prêtres Dominicains du couvent de San Estaban ont favorisé sa présence devant la reine Isabel, un fait qui a eu comme résultat la découverte de l'Amérique. Ces années à la fin du XVe siècle se sont converties en temps de la théologie catholique de la contre-réforme contre les protestataires, représentée par Concilio de Trento.

L'Université de Salamanque a vu passer par ses salles des personnalités influentes comme Fray Luis de Leon, penseur de la Renaissance de la fin du XVIe siècle dont les idées ont incité d'autres professeurs à l'accuser d'Inquisition, ce qui l'a conduit à être emprisonné pendant plusieurs années. Il est revenu dans la même salle le jour où il est sorti de prison et est retourné en cours comme si de rien était en prononçant ses mots : "Nous disions hier …".

L'empereur Philippe II s'est marié avec sa première épouse, Marie du Portugal, à Salamanque en 1543. Des siècles plus tard Salamanque a participé à la Guerre de succession en faveur de Philippe V, qui décida en 1710 de construire la Plaza-Mayor en échange du service rendu par la ville. L'époque de plus grande souffrance pour Salamanque a été le XIXe siècle, pendant la Guerre d'Indépendance. De 1808 à 1811, Salamanque a été une zone de guerre entre les armées qui se disputaient l'hégémonie de l'Europe. Finalement en 1811, lors de la bataille d'Arapiles, près de la ville, Wellington a battu les armées napoléoniennes dans une bataille qui fut décisive. Mais les conséquences ont été irréversibles, puisque de nombreuses œuvres d'Art ont été spoliées et détruites.

L'empreinte de Salamanque au XXe siècle s'est principalement concentrée sur la vie culturelle et littéraire autour de l'Université de Salamanque. La présence d'hommes importants comme Michel de Unamuno ou Gonzalo Torrente Ballester a contribué au prestige de cette institution, mais aussi à celui de Salamanque. Au début du XXIe siècle, elle a été nommée Capitale Européenne de la Culture ce qui donné une nouvelle impulsion à cette ville déjà dynamique et cosmopolite.

anne academique Espagne prix calculé cours Inscrivez cours espagnol